Archives de catégorie : Février 2017

Feeding the roman Army in the Western Maghreb (province of Mauritania Tingitana)

Seminaire
mercredi 22 février, 17h
Ecole française de Rome, Piazza Navona 62

SALUTI E INTRODUZIONE

Catherine Virlouvet, Directrice de l’École française de Rome

 INTERVENGONO:
Aomar Akerraz
, Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine de Rabat, Maroc
L’implantation militaire en Tingitane : état de la question

Francesco Martorella, École française de Rome
The contribution of the FRAWM Project to the study of the military camps and store buildings in the southern limit of the Roman Empire (province of Mauritania Tingitana)

Plus d’informations sur le site de l’EFR

D’UNE RIVE À L’AUTRE : CIRCULATIONS ET ÉCHANGES ENTRE LA MAURÉTANIE CÉSARIENNE ET LE SUD-EST DE L’HISPANIE (ANTIQUITÉ-MOYEN ÂGE)

Colloque international organisé par Escuela Española de Historia y Arqueología en Roma-CSIC et l’ École des hautes études
hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

7-8 février 2017 à Escuela Española de Historia y Arqueología en Roma-CSIC
Sala de conferencias
Via Sant’Eufemia, 13
00187 Roma

affiche

programme

 

 

4e colloque international : « Art et Pouvoir en Méditerranée antique et médiéval » – Appel à communication

Art et pouvoir en Méditerranée antique et médiévale

 20-22 avril 2017

Art et pouvoir en Méditerranée antique et médiévale, tel est le thème que nous avons choisi pour ce quatrième colloque international qu’organise le département d’archéologie à l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis. Cette rencontre a pour objectif majeur de mettre l’accent sur les liens entre l’art et le pouvoir sous toutes leurs formes et leurs manifestations et de proposer, à travers un regard croisé, un cadre de réflexion sur les rapports entre les deux. L’art au sens précis du terme : la production figurée et architecturale d’une société, quel que soit le statut du document dans la société et l’époque considérées était-il toujours au service du pouvoir? Y-a-t-il des moments où l’art et le pouvoir étaient en conflit ? Quel est le rôle joué par l’art dans les sociétés méditerranéennes ? De nombreuses recherches ont déjà prouvé que la relation entre l’art et le pouvoir est beaucoup plus complexe qu’on ne le pense. Souvent utilisé comme un instrument de propagande, l’art peut être aussi un moyen de dénonciation et de contestation du dit pouvoir.

Les questions qui seront abordées lors de cette rencontre seront focalisées sur trois axes :

  • Usage politique et/ou religieux de l’art : l’art peut être utilisé  comme instrument au service du
  • L’art et le pouvoir en conflit
  • Usage social de l’art : dans la sphère privée, les objets artistiques reflètent le statut social du propriétaire et ses choix idéologiques (au sens large).

Les collègues souhaitant participer à ce colloque doivent faire parvenir,  au comité d’organisation, le formulaire ci-joint avant le 01 février 2017 à l’adresse suivante : samirguizani@hotmail.com

Une notification de l’accord sur le sujet proposé leur parviendra à partir du 15 février 2017.

Comité   scientifique :   Habib   BEN   YOUNES,    Mustapha    KHANOUSSI, Faouzi MAHFOUDH, Ahmed SAADAOUI

Comité d’organisation : Samir GUIZANI,   Mohamed GHODHBANE, Amel TEKKI

Appel à communication en français et en arabe