Le Maghreb antique : enjeux identitaires et patrimoniaux contemporains

3-4 novembre 2017, université Toulouse Jean Jaurès
Colloque international organisé par le laboratoire PLH

Que faire de l’Antiquité du Maghreb ? Comment l’a-t-on perçue au fil du temps et quelle place peut-elle avoir dans les (re)constructions identitaires à l’œuvre aujourd’hui ?

La réception de l’Antiquité maghrébine commence dès l’Antiquité-même, avec les perceptions que pouvaient avoir de leur propre passé régional des Africains comme Apulée ou saint Augustin, dont l’identité et la culture étaient largement l’effet de la conquête romaine. A partir du Moyen-Age, ce passé antique du Maghreb s’estompe sur place, jusqu’à s’effacer chez les intellectuels arabo-musulmans. Inversement, au nord de la Méditerranée, la tradition religieuse et celle de la Renaissance maintiennent une mémoire suffisamment vive des guerres puniques, du combat contre Jugurtha ou de l’Afrique chrétienne pour conditionner le regard que les premiers acteurs de la conquête coloniale porteront sur les lieux et les hommes du Maghreb.

Continuer la lecture de Le Maghreb antique : enjeux identitaires et patrimoniaux contemporains

LES MÉTIERS DE L’ALIMENTATION EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE. Pratiques culinaires et traditions alimentaires (Antiquité – Temps modernes)

Colloque international
mercredi 5-jeudi 6 avril 2017

Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3, Ciudad Universitaria, Madrid

Coordination : Marianne Brisville (EHEHI – Casa de Velázquez, Madrid), Rached Lakhal (Université de Tunis), Audrey Renaud (UMR 5140, ASM, Montpellier)

L’alimentation occupe une place majeure dans les activités des communautés, qu’elles soient l’oeuvre de professionnels ou qu’elles s’insèrent dans le cadre domestique. Cette importance se traduit par la multiplicité et la diversité des processus et des savoir-faire de production, de transformation et de commercialisation des aliments. Les variations spatiales ou temporelles, séparant la production de la consommation, conduisent à interroger les modalités de ravitaillement et de commercialisation des denrées, ainsi que la saisonnalité des produits. Continuer la lecture de LES MÉTIERS DE L’ALIMENTATION EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE. Pratiques culinaires et traditions alimentaires (Antiquité – Temps modernes)

Travaux en cours sur l’Afrique du Nord de l’Antiquité à nos jours

22 mars 2017

Université de Rouen
Maison de l’Université, Salle des associations
Place Emile Blondel, Mont-Saint-Aignan, France

Ces dernières années, les recherches sur l’Afrique du Nord ont fait l’objet d’un dynamisme certain, toutes périodes historiques confondues. Le nombre d’études en cours, la variété des sujets et la diversité des approches sont importants et porteurs de renouvellements historiographiques. Malgré ce mouvement général, force est de constater une tendance au maintien des césures chronologiques classiques des grandes périodes historiques dans les sujets de recherche et dans les évènements scientifiques eux-mêmes. Partant de ce constat, l’université de Rouen et le GRhis organisent le 22 mars 2017 une journée d’étude dont la finalité est la rencontre entre jeunes chercheurs de toutes périodes dont les travaux en cours portent sur l’Afrique du Nord. Afin de favoriser les échanges méthodologiques et la comparaison, de mettre en perspective les analyses au regard de pratiques issues des périodes voisines, les tables rondes réunissent des spécialistes des différentes périodes de l’histoire autour de trois axes thématiques : « Cultures, acculturation, transferts culturels et contacts en Afrique du Nord », « Les échelles de l’Afrique du Nord : dynamiques impériales, régionales et locales », « Empires, conquêtes, armées et résistances ».

Programme

La Céramique du groupe épiscopal d’ARADI/Sidi Jdidi (Tunisie)

Tomoo Mukai with a contribution by C. Capelli
Oxford, Archaeopress, 2016
Roman and Late Antique Mediterranean Pottery 9
Printed ISBN 9781784912611
Epublication ISBN 9781784912628

This study focuses on ceramic finds from the excavations (1996-2006) of the Episcopal Group of Sidi Jdidi, the ancient city of Aradi, in the hinterland of Hammamet in Tunisia, directed by Dr Aïcha Ben Abed-Ben Khader and Prof. Michel Fixot. The aim of these excavations was to understand the processes of the (evolution and) insertion of Christian monuments into the pre-existent town and the distribution of the liturgical and economic functions within various buildings of this ecclesiastic centre. The ceramological study contributed to attaining this aim by suggesting dates for each phase of the construction, occupation and abandonment of the Episcopal group, as well as evidence for the function of each space. Furthermore, this study has documented the (strong) rural and regional characteristics of the ceramic assemblages: these are very different from those of the large-scale excavations at Carthage and indicate a pattern of self-sufficient consumption supplied by purely intra-regional trade. The author is a Research Fellow of The National Museum of Western Art (Tokyo, Japan), and Research Associate of the Centre Camille Jullian (Aix Marseille Univ, CNRS, MCC, CCJ, F-13000, Aix-en-Provence, France).

Informations : Archaeopress

Feeding the roman Army in the Western Maghreb (province of Mauritania Tingitana)

Seminaire
mercredi 22 février, 17h
Ecole française de Rome, Piazza Navona 62

SALUTI E INTRODUZIONE

Catherine Virlouvet, Directrice de l’École française de Rome

 INTERVENGONO:
Aomar Akerraz
, Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine de Rabat, Maroc
L’implantation militaire en Tingitane : état de la question

Francesco Martorella, École française de Rome
The contribution of the FRAWM Project to the study of the military camps and store buildings in the southern limit of the Roman Empire (province of Mauritania Tingitana)

Plus d’informations sur le site de l’EFR

D’UNE RIVE À L’AUTRE : CIRCULATIONS ET ÉCHANGES ENTRE LA MAURÉTANIE CÉSARIENNE ET LE SUD-EST DE L’HISPANIE (ANTIQUITÉ-MOYEN ÂGE)

Colloque international organisé par Escuela Española de Historia y Arqueología en Roma-CSIC et l’ École des hautes études
hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

7-8 février 2017 à Escuela Española de Historia y Arqueología en Roma-CSIC
Sala de conferencias
Via Sant’Eufemia, 13
00187 Roma

affiche

programme

 

 

Appel à contribution : Cartagine. Studi e Ricerche – Rivista della Scuola Archeologica Italiana di Cartagine (CaSteR)

À compter du 1er janvier 2017, il sera possible de soumettre des articles et des contributions scientifiques à la Rédaction de la revue CaSteR pour le volume de 2017.
La revue entend couvrir le champ des sciences historiques, de l’archéologie, des sciences de l’antiquité, de l’histoire de l’art, de la conservation, de la mise en valeur et de la restauration du patrimoine culturel.
La période chronologique prise en considération court de la préhistoire à la période fatimide (XII sec.).
Du point de vue de son extension géographique l’espace pris en considération est l’Afrique du Nord (en particulier la Tunisie et les pays du Maghreb) entendue non seulement au sens de la géographie physique mais aussi dans une perspective culturelle, à des fins de comparaison, par le biais d’études portant sur des questions communes à d’autres aires géographiques aussi bien que sur des relations d’échanges culturels et/ou matériels.
Une attention particulière sera accordée aux études portant sur des questions liées à la muséalisation, à la restauration des monuments, et à la promotion du patrimoine culturel (matériel et immatériel).
Les textes doivent être soumis à la Rédaction exclusivement via le site Web de la Revue et selon la procédure décrite sur son site :

http://ojs.unica.it/index.php/caster/about/submissions#onlineSubmissions

Toute contribution proposée à la publication sera soumise (dès réception) à l’un des membres de la Rédaction qui vérifiera son adéquation formelle au champ de la revue et à sa ligne éditoriale.
Si la contribution est conforme aux exigences minimales d’une publication scientifique, elle sera envoyée pour évaluation à au moins deux referees selon la procédure du double-blind.
La revue s’engage à porter à terme la première phase d’examen d’une contribution dans un délai de deux semaines après sa réception ; à l’expiration de ce délai elle informera l’auteur de la décision prise à l’égard de son texte : soit soumission à des referees, soit rejet. La sélection des referees est de la seule responsabilité du comité de rédaction ; elle est faite en fonction de l’expérience et de la compétence scientifiques des referees eux-mêmes. Au moins l’un des referees ext extérieur au comité scientifique de la Revue.
La procédure d’examen durera au plus cinq semaines ; après quoi la Rédaction communiquera à l’auteur la décision prise à l’égard de sa contribution : publication en l’état, publication après correction, refus de publication.

Le processus de peer review est géré via la plate-forme OJS.

CaSteR aura un numéro par an.

Cette invitation est valable pour toute l’année 2017.

Les articles acceptés seront publiés dans la Revue qui sera organisée en sections en fonction du contenu des articles ; ils seront mis en ligne et publiés sur le site de la Revue au fur et à mesure de leur acceptation pour publication après pagination ; ils seront inclus dans le volume de l’année en cours, et ainsi publiés sous leur forme définitive.
Les textes seront mis en ligne sur le site dès le 1er Janvier 2017.
Le volume annuel sera clos le 31 Décembre de chaque année.

Il est entendu que les contributions envoyées après le 30 Septembre 2017 seront automatiquement destinées au numéro qui sera publié l’année suivante : elles seront donc mises en ligne, en cas d’acceptation, à partir du 1er Janvier 2018.

Informations : http://ojs.unica.it/index.php/caster/pages/view/francese

Appel à contributions : L’Année du Maghreb

Appel à contributions
L’Année du Maghreb Dossier de recherche 18 | 2018-I
Économies morales et controverses publiques
Coordinateurs scientifiques : Imed MELLITI et Loïc LE PAPE
 
Date limite d’envoi des résumés : 31 janvier 2017
Argumentaire :
Pour aborder les dynamiques de conflit qui traversent l’ensemble du Maghreb aujourd’hui, le concept « d’économies morales » peut générer une plus-value heuristique considérable pour analyser la place des jugements moraux dans l’espace public. Les pays du Maghreb sont traversés par des processus différents de recomposition des pactes nationaux et des principes qui commandent le vivre-ensemble. Au sein de ces processus, la montée de l’hétérogène n’est pas seulement politique et idéologique, elle est aussi une exacerbation des tensions morales. L’espace public contemporain au Maghreb se caractérise par une économie morale surplombante, imposée par une langue de bois officielle, par les appareils de l’État, et par une société civile qui leur est largement assujettie. Mais on trouve aussi d’autres économies morales, plus éclatées, davantage spécialisées, réservées ou réduites au silence, où se télescopent les registres et les répertoires d’évaluation. La prolifération des « affaires » témoigne de l’éclatement et de l’affrontement entre ces registres.
Mais qu’entendons-nous par « économies morales » et quel serait l’apport de ce concept dans l’intelligence des enjeux qui configurent actuellement l’espace public maghrébin ?…
Consulter l’appel à contributions sur le site de L’Année du Maghreb : http://anneemaghreb.revues.org/2755

 

4e colloque international : « Art et Pouvoir en Méditerranée antique et médiéval » – Appel à communication

Art et pouvoir en Méditerranée antique et médiévale

 20-22 avril 2017

Art et pouvoir en Méditerranée antique et médiévale, tel est le thème que nous avons choisi pour ce quatrième colloque international qu’organise le département d’archéologie à l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis. Cette rencontre a pour objectif majeur de mettre l’accent sur les liens entre l’art et le pouvoir sous toutes leurs formes et leurs manifestations et de proposer, à travers un regard croisé, un cadre de réflexion sur les rapports entre les deux. L’art au sens précis du terme : la production figurée et architecturale d’une société, quel que soit le statut du document dans la société et l’époque considérées était-il toujours au service du pouvoir? Y-a-t-il des moments où l’art et le pouvoir étaient en conflit ? Quel est le rôle joué par l’art dans les sociétés méditerranéennes ? De nombreuses recherches ont déjà prouvé que la relation entre l’art et le pouvoir est beaucoup plus complexe qu’on ne le pense. Souvent utilisé comme un instrument de propagande, l’art peut être aussi un moyen de dénonciation et de contestation du dit pouvoir.

Les questions qui seront abordées lors de cette rencontre seront focalisées sur trois axes :

  • Usage politique et/ou religieux de l’art : l’art peut être utilisé  comme instrument au service du
  • L’art et le pouvoir en conflit
  • Usage social de l’art : dans la sphère privée, les objets artistiques reflètent le statut social du propriétaire et ses choix idéologiques (au sens large).

Les collègues souhaitant participer à ce colloque doivent faire parvenir,  au comité d’organisation, le formulaire ci-joint avant le 01 février 2017 à l’adresse suivante : samirguizani@hotmail.com

Une notification de l’accord sur le sujet proposé leur parviendra à partir du 15 février 2017.

Comité   scientifique :   Habib   BEN   YOUNES,    Mustapha    KHANOUSSI, Faouzi MAHFOUDH, Ahmed SAADAOUI

Comité d’organisation : Samir GUIZANI,   Mohamed GHODHBANE, Amel TEKKI

Appel à communication en français et en arabe

Carnet de veille en archéologie et histoire du Maghreb antique