The Oxford Handbook of the Phoenician and Punic Mediterranean

Edited by Carolina Lopez-Ruiz and Brian R. Doak

The Phoenicians created the Mediterranean world as we know it-yet they remain a shadowy and poorly understood group. The academic study of the Phoenicians has come to an important crossroads; the field has grown in sheer content, sophistication of analysis, and diversity of interpretation, and we now need a current overview of where the study of these ancient seafarers and craftsman stands and where it is going. Moreover, the field of Phoenician studies is particularly fragmented and scattered. While there is growing interest in all things Phoenician and Punic, the latest advances are mostly published in specialized journals and conference volumes in a plethora of languages. This Handbook is the first of its type to appear in over two decades, and the first ever to appear in English. In these chapters, written by a wide range of prominent and promising scholars from across Europe, North America, Australia, and the Mediterranean world, readers will find summary studies on key historical moments (such as the history of Carthage), areas of culture (organized around language, religion, and material culture), regional studies and areas of contact (spanning from the Levant and the Aegean to Iberia and North Africa), and the reception of the Phoenicians as an idea, entangled with the formation of other cultural identities, both ancient and modern.

768 Pages 
6-3/4 x 9-3/4 inches 
ISBN: 9780190499341

Informations : Oxford University Press

La figure et l’œuvre de Dracontius dans l’histoire littéraire en Afrique vandale entre Antiquité tardive et Moyen Âge

Colloque international, Nice, 3-4 octobre 2019
Date limite de proposition de contribution : 30 juin 2019

Dracontius, qui réside dans l’Afrique occupée par les Vandales pendant la seconde moitié du Vème siècle, est un poète intéressant à plusieurs égards : sa production littéraire divisée entre poésie chrétienne et poésie mythologique, liée à la tradition romaine ; son rapport complexe et controversé avec la culture païenne ; son inspiration créative et audacieuse, qui s’exprime dans la réélaboration innovante des légendes ; son approche également hardie des genres littéraires (il suffit de penser à ses déclamations en forme poétique) et des modèles classiques, qu’il soumet à un processus d’« imitation variée » (imitatio cum uariatione) et de réinterprétation. Son langage artificiellement classique, qui s’éloigne de l’usage linguistique de son époque et se rattache plutôt à la tradition littéraire romaine, cache une sensibilité nouvelle et extraordinairement moderne, qui s’exprime dans la profondeur de sa foi chrétienne ainsi que dans sa critique (implicite mais efficace) de la cruauté inhumaine attribuée aux dieux dans les légendes païennes. Sa poésie mythologique révèle un engagement moral et civil inattendu, impliquant une stigmatisation voilée de la domination despotique et violente des Vandales et visant à affirmer ex contrario des idéaux de coexistence pacifique et harmonieuse entre les Romains et les barbares.

Ce colloque vise donc à affronter les différents problèmes encore ouverts concernant l’œuvre de Dracontius : la tradition manuscrite et la critique textuelle ; les rapports entre la production païenne et celle chrétienne ; la réélaboration innovante des légendes ; les rapports avec les modèles et en général avec la tradition culturelle ; l’engagement moral et civil, ainsi que les rapports avec le pouvoir. Une attention particulière sera accordée à la langue et au style du poète, p.ex. à son approche ambivalente (oscillante entre une continuité artificielle et des innovations étonnantes) avec la langue classique. 

L’organisation du colloque prendra en charge les frais de séjour et les repas dans la mesure de son budget et selon des modalités qui seront précisées ultérieurement. Les frais de transport resteront à la charge des participants. La durée de chaque communication est fixée à 25 minutes maximum. La langue du colloque est le français, mais les langues européennes les plus fréquentes sont évidemment acceptées. 

Les propositions de communication (15/20 lignes), plus un bref CV (dans le même fichier), sont à adresser à Giampiero.Scafoglio[at]univ-cotedazur.fr avant la fin de juin 2019.

Lieu de la manifestation : San Giorgio a Cremano
Organisation : Giampiero Scafoglio, avec la collaboration de Richard Faure
Contact : Giampiero.Scafoglio[at]univ-cotedazur.fr

Source : Compitum


The Journal of Ancient Architecture

«The Journal of Ancient Architecture» seeks to fill a gap in current scholarly publications on the Ancient World and Architectural History. The main focus of the Journal is the Ancient Mediterranean region, broadly defined (including Europe, Western Asia, and North Africa), and the period between 1000 BCE and 500 CE. Contributions pertaining to different geographical areas and periods are welcome, particularly if significant from a comparative perspective. Articles may focus on individual buildings, framing the analysis within a larger historical and methodological perspective, or they may address larger issues, including architectural theory, specialized writing and depictions of architecture, architects, patronage, materials and techniques, functions, ancient and post-antique reception, historic preservation, and historiography. 
At this stage, the goal for the Journal is to publish one issue per year, with 5-6 contributions, for a total of ca. 200 pp. The preferred language for the contributions is English, but other languages can be accepted, including German, French, and Italian. The preferred length for the contributions is 8,000 words. The format of the Journal will be 21,5×31 cm. The Journal will be published in both printed and digital form, the first with b/w and the second with color reproductions. The digital issue will be available on the platform www.libraweb.net via IP address. Manuscripts should be sent to cm135[at]nyu.edu and will be subject to peer review by two anonymous readers. The deadline for the submission of manuscripts for the first issue is September 30, 2019.

Organisation : Clemente Marconi
Contact : cm135[at]nyu.edu

Informations : Libraweb Fabrizio Serra Editore
Source : Compitum

Appel à candidatures : AGEMO – École thématique, Archéologie et histoire du goût dans les sociétés phénicienne et punique

18-21 novembre 2019, Université de Tunis,
Laboratoire de Recherche Histoires des Économies et des Sociétés Méditerranéennes

Coord. : Mohamed TAHAR (Université de Tunis), Bruno D’ANDREA (École française de Rome), Marie DE JONGHE (EHEHI-Casa de Velázquez, Madrid)

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), École française de Rome, Laboratoire de Recherche Histoires des Économies et des Sociétés Méditerranéennes, Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis

Coll. : Scuola Archeologica Italiana di Cartagine (Sassari et Tunis), EA 4601 (PLH-ERASME, Université Toulouse – Jean Jaurès), Institut National du Patrimoine de Tunis

Inscription obligatoire :
Envoi des candidatures jusqu’au 30 juin 2019 à 17h (heure de Madrid)
Formulaire d’inscription

Lieu de la manifestation :
Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis
92, Avenue 9 avril 1938, Tunis

Carnet de veille en archéologie et histoire du Maghreb antique