Tous les articles par administrateur

L’histoire et l’archéologie dans les états arabo-musulmans

Vendredi 17 avril, à 15h00. Académie des Sciences d’outre mer, 15 rue La Pérouse, 75017 Paris

A. Mrabet, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sousse.

« Le patrimoine archéologique en Tunisie : enjeux et défis ».

A. Sartre-Fauriat, Université d’Artois, expert à l’Unesco :

« La protection du patrimoine en Syrie : temps de paix, temps de guerre ».

C. Briand-Ponsart, Société d’Études pour le Maghreb préhistorique, antique et médiéval :

« L’histoire et l’archéologie en question dans deux pays d’Afrique du Nord : la Libye ou la chronique d’une brève embellie ; l’Algérie entre mémoire et histoire, un dilemme toujours actuel ».

Relectures postcoloniales des échanges artistiques et culturels entre Europe et Maghreb (Algérie, France, Italie, Maroc et Tunisie) XVIIIe-XXIe siècles

Colloque international organisé par l’Académie de France à Rome – Villa Médicis ; le Centre F.G. Pariset de l’Université Bordeaux-Montaigne ; l’École du Louvre, Paris ; avec le soutien de l’École française de Rome ; de l’Institut de Recherches sur le Maghreb Contemporain, Tunis ; et du Laboratoire d’Archéologie et d’Architecture Maghrébines de l’Université de la Manouba, Tunis.

Ce colloque souhaite, en réunissant des spécialistes originaires des deux rives de la Méditerranée et d’ailleurs, envisager comment se sont construites les relations culturelles et artistiques entre l’Algérie, la France, l’Italie, le Maroc et la Tunisie dans des moments cruciaux de leur histoire, avant la colonisation, en situation coloniale et après les indépendances.

Regards croisés sur Apulée

Souk-Ahras, Algérie, 30-31 mai, 1er juin 2015

Colloque international organisé par le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA)

Apulée, fils de Madaure (actuelle M’Daourouche) écrit ses métamorphoses en latin, et donna ainsi à la littérature, de l’avis de nombreux critiques, un de ses plus beaux textes. Il imposa aussi une véritable métamorphose à l’écriture de son temps, il en dessina une nouvelle ligne que ses contemporains considérèrent comme révolutionnaire. L’histoire retient de cet homme touche-à-tout au parcours exceptionnel, une maitrise de la rhétorique, de la sophistique en général.

Philosophe qu’il se revendique, grand connaisseur des sciences de son époque, Apulée s’est fait une place parmi les illustres, il s’est vu construire une stèle de son vivant en guise de reconnaissance à son grand savoir encyclopédique. Dans le fameux procès qui lui a été intenté, Apulée donna une édification de son éloquence et de son génie philosophique avec, une démonstration de son don de convaincre s’appuyant sur ses expériences savantes. A travers ses nombreux voyages, de Carthage à Rome en passant par Thessalonique en Grèce, il s’abreuva des sciences, de la mythologie et alla à la rencontre des autres cultures et civilisations.

Cette multi-culturalité très visible dans son œuvre majeure « l’Ane d’Or, ou les métamorphoses », fera de lui un méditerranéen, un Universel. L’œuvre et la vie d’Apulée méritent d’être revisitées et d’y poser un regard pour dégager une réflexion profonde sur l’apport de cet illustre personnage à la littérature, en particulier, et à la civilisation universelle en général. Aller sur ses traces pour réécrire son histoire et mettre en lumières ses nombreux écrits, lui qui est parti de Numidie, une terre prospère, à la conquête de la connaissance dans toute la Méditerranée. De nombreuses questions se posent d’elles-mêmes : dans quel cadre spatio-temporel fut élevé Apulée ? Le substrat culturel est-il représenté dans son œuvre ? L’inter-culturalité dans son œuvre est-elle imposée par le rapport dominant-dominé ou exprime-t-elle une universalité recherchée ? Quels rapports entretenait Apulée avec ses pairs ? Quelle place occupe l’œuvre d’Apulée dans la littérature contemporaine, algérienne en particulier ?

Autant de questions et d’autres qui motivent cette rencontre, les universitaires, chercheurs, historiens et auteurs sont invités à y répondre et d’y apporter une contribution pour une meilleure connaissance de cet homme et de son œuvre. La visée du Colloque est donc double : il s’agit de saisir Apulée de manière transversale en explorant ses écrits et les relations qu’il tisse avec son environnement socioculturel. Mais aussi le regard que pose le monde littéraire d’aujourd’hui sur cet homme et l’évolution qu’a connu l’espace qui l’a vu naitre. Nous suggérons ici quelques axes :

La situation géopolitique de la Numidie et de la Méditerranée au IIe siècle ;

La vie d’Apulée : son cadre spatio-temporel, son éducation, sa culture ;

L’inter-culturalité dans l’œuvre d’Apulée ;

L’aspect amazigh dans l’œuvre d’Apulée ;

L’influence de l’œuvre d’Apulée dans la pensée maghrébine et universelle ;

La réappropriation de l’œuvre d’Apulée, perspectives de : réédition, adaptation, traduction…

Plus d’informations

Actualité de la recherche des doctorants et postdoctorants sur l’Afrique du Nord antique II

Cette seconde journée d’étude s’inscrit dans la continuité de la première rencontre organisée le 15 novembre 2014. Consacrée à la recherche et aux récents travaux des doctorants et post-doctorants dans le domaine de l’histoire de l’Afrique antique, cette rencontre sera l’occasion d’aborder plusieurs thèmes de recherche et différentes périodes historiques, à la lumière des sources littéraires, épigraphiques et archéologiques.

Programme

9 h 15 – Marie de Jonghe (Univ. Paris 1 – ArScan) : Le monde funéraire phénicien de Méditerranée occidentale, le problème de la définition de la norme

10 h – Max Luaces (Univ. Lyon 2 – HiSoma), Antonio M. Saez Romero (Univ. Cadix, HUM 440) : Chronologies et caractéristiques de production des amphores tardo-puniques dans le nord de la Maurétanie

10 h 45 – Pause

11 h – Miwa Takimoto (Univ. Paris 4 – UMR 8167 Orient et Méditerranée) : Carte ou catalogue ? Les descriptions écrites des lieux représentés sur la mosaïque des Îles de la Méditerranée d’Haïdra (Tunisie)

11 h 45 – Rajae El Ghandour (Univ. Paris Ouest Nanterre – ArScan) : Le mythe d’Hercule à travers les mosaïques antiques de la Méditerranée : le cas de la mosaïque de Volubilis (Maroc)

12 h 30 – Déjeuner

13 h 45 – Stefan Ardeleanu (Univ. Humböldt) : La représentation funéraire dans la vallée de Medjerda (IIème s. av. – IIème s. apr. J.-C.)

14 h 30 – Angelica Pujia (Univ. Tor Vergata) : La colonie romaine de Cuicul : quelques observations sur l’économie de son territoire

15 h 15 – Pause

15 h 30 – Mohamed-Ali Ladhari (Univ. Paris IV) : Peuplement et toponymie à Thuburnica

16 h 15 – Ariane Bodin ( Univ. Paris Ouest Nanterre – ArScan) : Coexistence religieuse et le rapport au monde d’un petit honestior chrétien de l’Antiquité tardive, Publicola, à travers l’étude de la lettre 46 d’Augustin d’Hippone

17 h – Fin de la séance

Organisation : Anne-Florence Baroni, Zheira Kasdi, Kenza Zinaï

I vetri del Museo archeologico di Tripoli

S. Cingolani, Oxford, 2015

This volume is focused on the cataloguing of glass conserved in the Archaeological Museum of Tripoli. This is so far an unpublished corpus of objects identified from investigations into the necropolis and other burials in Tripoli and its suburbs, in conjunction with the activities of the Italian Government in Libya during the first twenty years of the last century. The main objective of the work is filling the gaps in the state of knowledge concerning the production of glass of the North-African area by providing as complete as possible a documentation on the findings from Oea and its territory.


Informations : Archaeopress

La arquitectura militar del castellum de Tamuda : Los sistemas defensivos

Juan M. Campos Carrasco, Javier Bermejo Melendez (ed.), Rome, 2013

El proyecto « Investigación y puesta en valor de la ciudad de Tamuda (Tetuan, Marruecos) » comenzó en el ano 2009 al amparo del Plan Estratégico de Tamuda, continuando en los anos sucesivos financiado por la Dirección General del Instituto de Patrimonio Cultural de Espana del Ministerio de Educación, Cultura y Depone dentro del programa Proyectos Arqueológicos en el Exterior y por la Secretaría General de Cultura de la Junta de Andalucia. Tras la realización de cinco campanas consecutivas se presenta esta primera memoria que recoge los resultados relativos al recinto murado y sistemas defensivos del campamento militar en los que se actuó en las campanas de 2008, 2009 y 2010. Los resultados relativos al interior del castellum, que se obtuvieron en la campana de 2009 y sobre todo en la de 2011, dedicada integramente al interior del recinto, se presentaràn en una segunda monografia.


Informations : L’Erma di Bretschneider

Fr. Baratte (Univ. Paris-Sorbonne / UMR 8167), Les chrétiens et les statues : réflexions à propos d’une récente découverte en Afrique

Mercredi 18 février 2015, à partir de 17h, Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris, Salle Lévi-Strauss

Dans le cadre des Rencontres scientifiques d’Antiquité Classique et Tardive (UMR 8167, Orient & Méditerranée) : Troisième séance

Programme :

François BARATTE, « Les chrétiens et les statues : réflexions à propos d’une récente découverte en Afrique »

Emmanuel FRIEDHEIM, « L’identité religieuse des fidèles de la synagogue de Hammat Tibériade ou l’importance de la classe rabbinique au sein de la société juive de Palestine »

Informations

Séminaire de Fr. Bron (EPHE, IVe section)

Jeudi, 12h-14h. 190 avenue de France, 75013 Paris, Bâtiment Le France, salle 115.
« Sudarabique et ouest sémitique »

- Directeur d’études : M. François BRON

Semestre 1. Le punique chez Plaute.

Semestre 2. Inscriptions sabéennes, minéennes et qatabanites.

- Chargée de conférences : Mme Iwona GAJDA

Les inscriptions sudarabiques de l’époque monothéiste (fin du IVe – fin du VIe siècles de notre ère).

Les lundis de 12h à 13h. Bâtiment Le France, salle 115, 190 avenue de France, 75013 Paris.


NB. Les dates du séminaire n’ont pas été mises à jour pour l’année 2014-2015

Mobiliers et sanctuaires dans les provinces romaines occidentales (fin Ier av. – Ve ap. J-C.)

Du 4 au 6 juin 2015. Le Mans.

Rencontres Instrumentum sur la culture matérielle et le statut des mobiliers dans les lieux de culte des provinces romaines occidentales, entre -50 et 500. Sont concernés les objets ayant été mis au jour en contexte cultuel et/ou relevant d’une pratique religieuse, qu’ils soient offerts ou qu’ils constituent les accessoires de cette pratique : récipients (en céramique, verre, bronze…), luminaires, statuaire et autels, figurines, pièces d’armement, ex-voto, outils, monnaies, instruments de musique et d’écriture, anneaux, tablettes de defixio.


Informations : INRAP

Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain. Modèles régionaux

Du samedi 31 mai au samedi 7 juin 2015. Dijon (France)


Témoigner du quotidien dans les provinces romaines

La vie quotidienne va permettre d’envisager les diverses couches de la société dans le cadre de leurs activités avant tout professionnelles mais aussi familiales. Ce cadre d’étude permettra de montrer comment les provinciaux vivaient et surtout travaillaient. L’auto-représentation d’une société ne sera ici qu’une partie très minoritaire du thème : nous espérons que les propositions de communication ne mettront pas trop l’accent sur cet aspect, Notre proposition est davantage axée sur le monde professionnel des provinciaux. En effet, même si de nombreux métiers sont bien représentés, ils sont trop souvent analysés dans leur contexte local uniquement. La présentation de nouveaux documents et la confrontation des données au niveau de l’Empire sera l’occasion de dresser un panorama des activités professionnelles et des outils utilisés. A cette fin, il sera opportun de revisiter les reliefs funéraires afin d’élargir le propos à d’autres sujets que ceux des métiers : l’attitude, les vêtements, les bijoux ou les coiffures par exemple, mais aussi, les figurations du couple et des conventions adoptées, de la famille et de la place des enfants, etc… Nous pourrons aussi nous interroger sur la place que pourront prendre les représentations évoquant des métiers liés aux spectacles : les représentations de gladiateurs par exemple, que l’on trouve figurées sur nombre de reliefs.

Modèles régionaux

Partant du principe qui anime l’organisation des congrès -la présence de la production issue des provinces de l’Empire-, il nous a semblé utile de mettre en avant les ressemblances et/ou les divergences des modèles proposés dans un espace vaste, aux passés différents, aux cultures aux influences diverses, aux expressions nuancées. Nous avons ainsi choisi un cadre large, l‘Empire dans sa globalité, afin de pouvoir confronter des réalisations diverses. Les provinces danubiennes qui relient deux mondes, l’Occidental et l’Oriental, ont été à l’honneur lors des premières rencontres. D’autres régions ont été abordées par la suite de manière progressive, et des chercheurs de toutes les provenances ont pu proposer leur réflexion et le résultat de leurs travaux. Nous souhaitons conserver cette ouverture, tant dans le domaine de la diversité des études régionales et provinciales, que dans l’origine des chercheurs communiquant. Il nous semble que la confrontation du matériel documentaire et des méthodes de travail représentent un réel atout qui permettra d’ouvrir les discussions et les débats.

Pour le congrès que Dijon propose d’organiser en 2015, il importe de reprendre les enquêtes régionales. De nombreux travaux universitaires ont été donnés depuis lors et il semble utile de les faire connaître à la communauté scientifique afin de pondérer cette impression de fortes disparités entre les provinces de l’Empire.

Nous proposons de ne retenir qu’un seul thème, afin de conserver la cohérence de la réunion. Néanmoins, une session au moins sera consacrée aux découvertes récentes non publiées.


Informations : XIVe colloque international sur l’art provincial romain

Arianism : Roman Heresy and Barbarian Creed

Guido M. Berndt, Roland Steinacher (ed.), 2014

This is the first volume to attempt a comprehensive overview of the evolution of the ‘Arian’ churches in the Roman world of Late Antiquity and their political importance in the late Roman kingdoms of the 5th-6th centuries, ruled by barbarian warrior elites. Bringing together researchers from the disciplines of theology, history and archaeology, and providing an extensive bibliography, it constitutes a breakthrough in a field largely neglected in historical studies.

A polemical term coined by the Orthodox Church (the side that prevailed in the Trinitarian disputes of the 4th century C.E.) for its opponents in theology as well as in ecclesiastical politics, Arianism has often been seen as too complicated to understand outside the group of theological specialists dealing with it and has therefore sometimes been ignored in historical studies. The studies here offer an introduction to the subject, grounded in the historical context, then examine the adoption of Arian Christianity among the Gothic contingents of the Roman army, and its subsequent diffusion in the barbarian kingdoms of the late Roman world.

Contents : Preface ; Introduction : framing the historical and theological problems, Hanns Christof Brennecke ; Ulfila und der sogenannte gotische Arianismus, Knut Schäferdiek (…) ; Ulfila and the so-called ‘Gothic’ Arianism – English summary, Knut Schäferdiek (…) ; Was Ulfila really a homoian ?, Sara Parvis ; Sabas : ‘orthodox’ or ‘Arian’ ?, Paul Parvis ; The Homoians, Uta Heil ; Deconstruction of the so-called Germanic Arianism, Hanns Christof Brennecke ; Vulfila pontifex ipseque primas Gothorum minorum, sed non apostolus eorum. Vulfila, bishop and secular leader of his people but not their apostle, Herwig Wolfram ; Barbarian ‘Arian’ clergy, church organization, and church practices, Ralph W. Mathisen ; Germanic language and Germanic Homoianism, Brendan Wolfe ; The non-archaeology of Arianism – what comparing cases in Carthage, Haïdra and Ravenna can tell us about ‘Arian’ churches, Ralf Bockmann ; The ecclesia legis Gothorum and the role of ‘Arianism’ in Ostrogothic Italy, Guido M. Berndt and Roland Steinacher ; Arrianorum abolevit heresem : the Lombards and the ghost of Arianism, Piero Majocchi ; Arianism in Africa, Robin Whelan ; Arianism and ethnic identity in 6th century Visigothic Spain, Manuel Koch ; The Homoians in Gaul, Uta Heil ; Britain : approaching controversy on the western fringes of the Roman Empire, Meritxell Pérez Martínez ; Conclusion : the elusive nature of an orthodox heresy, Yitzhak Hen ; Bibliography ; Index.

About the Editor : Guido M. Berndt is a researcher at the Department of Ancient History, Friedrich-Alexander-Universität, Erlangen-Nuremberg, Germany ; Roland Steinacher is a historian specialising in Roman History at the Institut für Mittelalterforschung of the Austrian Academy of Sciences and teaches at the University of Vienna, Austria.


Informations : Ashgate