Tous les articles par Nicolas Lamare

Nuove indagini sul Nord Africa

12 juillet 2018, 18h
DAI Rome
Via Valadier 37
Salle de conférence, 2e étage

Mounir Fantar (Tunis), Nouvelles données archéologiques sur la Neapolis du Promuturium Mercurii

Mohamed Benabbès (Tunis), Les documents africains du Concile de Latran 649 : un ultime témoignage sur l’Afrique byzantine

 

La représentation du sol par l’image et par l’écrit dans l’Aurès préhistorique, antique et médiéval

La représentation du sol est immémoriale et multiforme : il s’agit, pour le présent colloque, de s’intéresser à toutes ces représentations, aussi bien écrites que figurées, dans les périodes préhistorique, antique et médiévale, essentiellement dans l’Aurès, mais aussi dans les régions attenantes de l’Afrique du Nord. Il sera aussi question des travaux cartographiques des premiers archéologues-explorateurs, puis des travaux de cartographie moderne qui bénéficient de tous les acquis de ce proche passé et produisent des fonds cartes enrichis par des images spatiales et aériennes de différentes natures tout en permettant l’accès des bases données informatisées très renseignées. Ainsi, le colloque sera découpé en quatre grands thèmes pour lesquels les communications devront établir des avancées ou faire des synthèses. Ces dernières seront plutôt réservées à des communications invitées.

Envoi des propositions jusqu’au 30 juin 2018.

Continuer la lecture de La représentation du sol par l’image et par l’écrit dans l’Aurès préhistorique, antique et médiéval

Nec plus ultra. L’extrême occident méditerranéen dans l’espace politique romain (218 av. J.-C. – 305 apr. J.-C.)

Nec plus ultra. L’extrême occident méditerranéen dans l’espace politique romain (218 av. J.-C. – 305 apr. J.-C.)

Gwladys Bernard

Nec plus ultra : « et pas au-delà ». Cette locution nourrie des mythes antiques entourant le détroit de Gibraltar est une création de Charles Quint, le conquérant du Nouveau Monde. Sa devise Plus oultre marquait son désir de dépasser la puissance romaine. Mais Rome a-t-elle toujours envisagé l’Extrême Occident méditerranéen comme un nec plus ultra, comme les confins immuables et indépassables de son empire ? Les espaces des colonnes d’Hercule, polarisés par Cadix et Tanger, ont moins représenté des bornes infranchissables pour les Romains que les montants d’un seuil, à la fois une protection de la mer Intérieure et une ouverture sur l’Océan. Cet Extrême Occident, ces Portes du Soir du mythe héracléen, ont donc été un enjeu crucial dans l’élaboration de l’Empire romain, des guerres puniques jusqu’à la Tétrarchie.

ISBN 9788490960844
XX-458 p. 38 €
17 x 24 cm, Broché
Bibliothèque de la Casa de Velázquez nº 72
2018

Informations : Casa de Velázquez

G. Bernard (Paris 8), Les commerces avec l’Occident extrême à l’orée de l’Empire : le cas des acteurs collectifs (Ier s. av. J.-C.- Ier s. ap. J.-C.)

Dans le cadre du séminaire « Les marchands, acteurs des transformations économiques et sociales dans les mondes anciens » de Cecilia D’Ercole (EHESS),
 
Gwladys Bernard (Université de Paris 8) interviendra sur le thème :
 
« Les commerces avec l’Occident extrême à l’orée de l’Empire : le cas des acteurs collectifs (Ier s. av. J.-C.- Ier s. ap. J.-C.) »
 
Jeudi 17 mai 2018 de 9h à 11h

EHESS, salle 1
105 Boulevard Raspail
75006 Paris

Histoire du goût dans le monde punique

Lundi 14 mai 2018 à partir de 9h30
Laboratoire H.E.S.M.
Faculté des sciences humaines et sociales
94 boulevard 9 avril 1938
Tunis

Valérie Huet et Meriem Sebaï : Les papilles des dieux sur quelques stèles africaines

Samis Yazidi-Zghal : Mélange de goûts, mélange de styles dans les productions artistiques des Carthaginois

No automatic alt text available.

Antiquités Africaines, 53, 2017

Antiquités Africaines 53Khaled Marmouri, Temple de Liber Pater ou Capitole ? L’apport des inscriptions à l’identification
d’un lieu de culte de Lepcis Magna

Nathalie de Chaisemartin, Réflexions sur la « schola » du decumanus à Lepcis Magna
et son contexte urbain

Hernán González Bordas, Relire les manuscrits : nouveautés épigraphiques de Tabarka (Tunisie)
dans le journal de Francisco Ximenez

Ali Chérif, Territoire assigné ou territoire laissé ? À nouveau sur le rapport entre Sufetula (Sbeïtla, en Tunisie) et les Musunii

Mongi Nasr, Les dépotoirs de céramiques de Thelepte : productions locales et productions régionales

Nicolas Lamare, La fontaine à cour et l’hydraulique tardive de Sbeïtla. Nouvelles observations

Angela Kalinowski, A Mosaic of Daniel in the Lions’ Den from Borj el Youdi (Furnos Minus) Tunisia: The Iconography of Martyrdom and the Arena in Roman North Africa

Caterina Maria Coletti, Liliana Guspini, Gli itinerari terrestri della regione del Rif (Marocco settentrionale) tra l’antichità e il medioevo: un’ipotesi di lavoro in base ai documenti geografici di età moderna

Dossier : « À l’origine des amphores romaines d’Afriques, III »

Imed Ben Jerbania, La production des amphores ovoïdes de type « Africaine ancienne » à Utique, avec une annexe de Claudio Capelli, Analyses pétrographiques

Laurence Benquet, Claudio Capelli, Les amphores africaines dans la région toulousaine aux IIe et Ier s. av. n. è.

Séverine Lemaître, Claudio Capelli, Corinne Sanchez, Amphores africaines provenant du dépotoir portuaire de Port-la-Nautique (fin Ier av. – Ier s. apr. J.-C.). Données archéologiques et archéométriques

Informations et commande : CNRS Editions

Architectural Decoration and Urban History in Mauretania Tingitana

immagine del libro Architectural Decoration and Urban History in Mauretania Tingitana N. Mugnai, 2018, 412 p.
Edizioni Quasar
Mediterranean Archaeology Studies
ISBN: 978-88-7140-853-8

This book offers a new contribution to the study of Roman provincial architectural decoration, focusing on Mauretania Tingitana (northern Morocco). The architectural elements are analysed together with the buildings and contexts where they were employed. In addition to the reconstruction of local decorative styles, architecture, history and urban trajectories, the investigation is further extended to a broader extra-provincial level with particular attention to North Africa and the Mediterranean. The selected time frame spans from the late Mauretanian period (c. mid-first century BC) to the main phase of Roman provincial era (first to third century AD), also providing a glimpse into Late Antiquity (fourth to sixth centuries AD).

Continuer la lecture de Architectural Decoration and Urban History in Mauretania Tingitana

Journée d’hommage à Michèle Blanchard-Lemée

Mercredi 18 avril 2018
École normale supérieure
45, rue d’Ulm, 75005 Paris
salle des Actes, 1er étage, escalier A

9h45- Ouverture, Stéphane Verger, Directeur

10h00- Introduction, Amina-Aïcha Malek (AOrOc CNRS, Paris)

VARIATIONS SUR L’ART DE LA MOSAÏQUE

10h30- Jean-Pierre Darmon (AOrOc CNRS, Paris), Michèle Blanchard-Lemée et l’équipe Henri Stern

11h00- Jean Trinquier (AOrOc CNRS, Paris), Le triomphe indien de Dionysos et sa girafe : retour sur la mosaïque de Sétif

11h30 – Bernard Parzsys, Un regard affûté sur les compositions de Djemila

12h00- Cécile Giroire (Musée du Louvre), Le triomphe de Neptune et Amphitrite de Constantine, une découverte retentissante à l’origine de la collection des mosaïques du Louvre

EN ALGÉRIE

14h00- Mounir Bouchenaki (UNESCO), L’apport de Michèle Blanchard-Lemée à Djemila, site du patrimoine mondial de l’UNESCO

14h30- Sabah Ferdi (CNRA, Alger) & Amina-Aïcha Malek (AOrOc CNRS, Paris), Le développement de l’étude de la mosaïque en Algérie

15h00- Patrick Blanc (MAPA, Arles) & Mohamed Chérif-Hamza (Institut d’Archéologie, Alger), La conservation et la restauration des mosaïques en Algérie

16h00- Youcef Aibeche (Université de Sétif2, Sétif), La Cuicul de Michèle Blanchard-Lemée

16h30- Projection d’une interview inédite (M. Fixot, V. Blanc-Bijon, MMSH, Aix-Marseille Université- CNRS), Michèle Blanchard-Lemée, Paul Albert Février et le site de Djemila

Séjour de recherche postdoctoral : Sud de la Méditerrannée – France

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et l’Union des Universités de la Méditerranée (UNIMED) proposent une aide à la mobilité pour un séjour en France de 3 mois à un jeune chercheur confirmé originaire et résidant en Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Tunisie, et Syrie et rattachés à une des Université associées à UNIMED ;

Cette aide à la mobilité est destinée à réaliser des travaux de recherche en France : enquêtes de terrain, travail en bibliothèques et archives.

Cet appel s’inscrit dans le cadre du Programme Atlas de mobilité post-doctorale de courte durée lancé par la FMSH et ses partenaires.

Les candidatures complètes devront être téléchargées sur la plateforme en ligne au plus tard le 30 avril 2018, 17:00 (heure de Paris).

Informations : FMSH

Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes

Christine Hamdoune
Collection Scripta antiqua (111)
Bordeaux, 2018 – 538 p. 30 €

Les Maurétanies, Tingitane et Césarienne, tardivement intégrées dans l’Empire romain, se distinguent des autres provinces africaines par l’importance de communautés rurales sédentaires (gentes) dont le type d’organisation politico-sociale, fondée sur des liens familiaux et régie par la coutume, est reconnu par Rome. Ces régions sont aussi les premières à sortir de l’Empire au moment de l’arrivée des Vandales, qui favorise la mise en place de royaumes maures au sein desquels s’observent des manifestations diverses du processus de construction d’identité ethnique, plus ou moins marquées par quatre siècles de relations complexes avec Rome. Cet ouvrage propose une analyse de ces relations en fonction du degré de marginalité des populations maures, de la périphérie des centres romanisés aux zones frontalières.
La réaffirmation des structures tribales pendant les “siècles obscurs” qui précèdent la conquête arabe découle en partie de la perte de confiance dans les institutions romaines des élites tribales romanisées et christianisées, à la suite de la guerre de Firmus, mais aussi de l’installation de populations maures venues du sud : toute une partie de l’Afrique est désormais tournée davantage vers les axes de circulation et d’échanges avec les zones présaharienne et saharienne.

Continuer la lecture de Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes