Archives de catégorie : Conférences

Souad Slimani (université Constantine 2), Exploration archéologique du Hodna occidental (M’Sila)

8 novembre 2017 à 14h30
Musée public national Cirta de Constantine, Algérie

On présentera ici le résultat d’une partie de notre exploration dans le Hodna occidentale (M’sila) ; quinze ans de prospection sur le terrain, a servi pour découvrir à travers plusieurs sites antiques connus ou inédits, diverses formes d’occupation durant toute l’antiquité et notamment la période tardive.
Nous citerons ici quelques exemples de ces sites où on rencontre des ruines considérables de villes, faubourgs, villages perchés, fortifications, travaux hydraulique, pressoirs, éléments de constructions, peut-être même des traces d’atelier d’artisanat, et d’autres indéfinis. Tous montrent une particularité d’occupation dynamique dans une zone frontalière d‘Algérie.

Image may contain: text

Dr. Souad Slimani

Maitre de conférences au département d’Archéologie, Université Constantine 2
Responsable d’un laboratoire pédagogique de l’université Constantine 2

Antiquisante et archéologue de terrain, mes recherches portent sur l’archéologie rurale, j’éffectue des prospections de terrain particulièrement dans le Hodna , à travers quelques villes de l’Est Algérien, et aussi la région de Biskra avec le laboratoire d’archéologie, patrimoine et archéométrie d’Alger de Mohamed El Mostafa Filah
Aussi , Maitre de recherche au laboratoire MERCI du professeur Bouba Medjani où je dirige un projet de recherche sur l’ « Actualisation et revalorisation de la carte archéologie N° 25 (M’sila) de l’Atlas Archéologique de l’Algérie ».

Matthew S. Hobson: How (or how not) to study ancient economics during the neoliberal crisis

Archäologisches Kolloquium, Munich – Lundi 30 mai 2016  à 19 h 00

Dr Matthew S. Hobson (Leiden): How (or how not) to study ancient economics during the neoliberal crisis: an archaeological case study from Roman North Africa

This presentation attempts to use traditional archaeological sources and methods, combined with literary and epigraphic evidence (inscriptions on stone or bronze and ostraca), to develop a narrative about economic growth in North Africa during the Roman period (146 BC – AD 439). It specifically looks at Roman centuriation and land-holding (the lex Manciana and lex Hadriana de rudibus agris), rural production sites for olive oil, wine and fish products and their relationship to ceramic production and trade (including African Red Slip Ware, Amphorae and cooking wares). The development of a wealthy African municipal aristocracy will be related to the broader process of urbanisation, and to the eventual fragmentation of centralised imperial power.

Informations : Université de Munich

 

Abdelfattah Ichkhakh (Inspection des monuments historiques Essaouira), L’architecture de terre au Maroc antique : état de la question

Conférences de M. Abdelfattah Ichkhakh, Professeur invité du Labex TransferS et de l’UMR AOROC, Inspection des monuments historiques et des sites archéologiques d’Essaouira (Maroc), chercheur associé à l’INSAP, sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique antique.

Le mercredi 17 février 2016 de 16h30 à 18h30 :
L’architecture de terre au Maroc antique : état de la question

La conférence se tiendra en salle F de l’École normale supérieure, 45 rue d’Ulm 75005 Paris.

Programme Identités et spécificités des cultures d’Afrique antique du labex TranferS
Programme TERMaghreb (Université de recherche Paris Sciences et Lettres-Investissements d’avenir)

Affiche

Continuer la lecture de Abdelfattah Ichkhakh (Inspection des monuments historiques Essaouira), L’architecture de terre au Maroc antique : état de la question